Magyar Magyar

La forteresse de Gyula

La forteresse de GyulaGyulaRégion de Gyula

La ville de Gyula, située dans le sud-est de la Hongrie, près de la frontière entre la Hongrie et la Roumanie, possède une histoire qui remonte à 800 ans. En qualité de « porte de la Transylvanie », ce territoire multiethnique et religieusement divers a toujours été une partie essentielle du pays.

Construite au 15e siècle, la forteresse de Gyula est l'unique forteresse gothique en briques de basse terre encore intacte en Europe centrale. Si elle est encore relativement bien conservée, c'est aussi grâce à la famille aristocrate, possédant le château Almásy voisin. Cette forteresse historique a pu échapper aux dégradations qui touchaient de nombreux châteaux hongrois en ayant été intégrée au parc du château Almásy, en tant que « ruine romantique ».

La forteresse est devenue le joyau du jardin du château

Mais, remontons un peu dans le temps, au 15e siècle, dans une période aventureuse de l'histoire hongroise ! Au regard de la construction de la forteresse, l'unique certitude est que la chapelle de la forteresse a été consacrée en 1445. Plus tard, Jean Corvin, le fils illégitime de Matthias, roi hongrois légendaire, a reçu la forteresse et l'a agrandie. En 1566, le capitaine du château, László Kerecsényi, a défendu la forteresse pendant 9 semaines contre les Ottomans, mais il a finalement été contraint de se rendre à l'ennemi. Par la suite, les Turcs ont occupé le château pendant 129 ans, et les envahisseurs ne l'ont cédé qu'en 1695. Peu à peu, son importance militaire s'est estompée, bien que pendant la guerre d'indépendance de Rákóczi au 18e siècle, ainsi qu'après la répression de la révolution de 1848-1849 contre les Habsbourg, il ait encore joué un rôle temporaire. Ayant connu une lente dégradation, le château a rempli différentes fonctions dès le 18e siècle : maison de l'eau-de-vie, salle d'assemblée du comitat et prison, pour devenir progressivement une décoration romantique dans le jardin du Château Almásy, en construction à l'époque. Finalement, les travaux de restauration ont commencé dans les années 1950.

Où dormait la châtelaine du château ?

Dans les 24 salles d'exposition du musée du château, près de sept cent ans d'histoire se révèlent à vous : il y a un cellier, un fournil, un atelier de forge, mais vous pouvez également découvrir les appartements du seigneur et de la châtelaine du château, le bureau officiel du seigneur et même constater comment le bureau du gouverneur turc diffère de celui-ci. Les armes d'autrefois sont conservées dans le dépôt d'armes et dans la salle de hallebardier, tandis que dans la prison du château, vous pouvez également jeter un coup d'œil à la salle de torture. La chapelle consacrée accueille, aujourd'hui encore, des cérémonies de mariage ou de baptême, alors que le bar à vin peut servir de lieu de fête lors de ces événements. La salle des chevaliers est utilisée pour des réceptions ou conférences, tandis que les soirs d'été, vous pouvez acheter des billets pour les spectacles du Théâtre de plein air de la forteresse.

Szanazug et le Salon de thé Centenaire vous attendent

Après la visite du château, prenez une journée pour vous détendre dans les Thermes de la forteresse de Gyula et dans les piscines d'aventures de l'Aquapalota. Si vous optez pour des loisirs plus actifs, les rives et l'eau des rivières Körös vous attendent : vous pouvez parcourir la rivière et le magnifique Szanazug, confluent des Körös, à vélo, en canoë, en bateau, voire en airboat. Ces belles expériences sont complétées par les spécialités de la cuisine locale : ne manquez pas les célèbres charcuteries de Gyula, notamment la fameuse saucisse de Gyula. Les enfants sont ravis de déguster les délicieuses pâtisseries du Salon de thé Centenaire tandis que les adultes peuvent goûter les bières artisanales locales et l'eau-de-vie (pálinka) de Békés.

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS