français
Magyar

La Hongrie où une multitude de traditions folkloriques persistent encore aujourd'hui


Hollókő
Région d’Eger

Notre pays peut se vanter d'être très riche en traditions folkloriques et nous pouvons être fiers, à juste titre, de ce patrimoine. Nous allons vous présenter tout ce qui compose le fabuleux héritage folklorique de notre patrie. 

La Hongrie est riche de traditions folkloriques préservées et vivantes, ainsi que d'un précieux patrimoine immatériel, qui composent certainement les éléments importants de l'attraction touristique culturelle de la Hongrie pour les hongrois eux-mêmes ainsi que pour les touristes étrangers. Il suffit de mentionner le Carnaval des Busó, la fauconnerie, l’art populaire de Matyó, les danses ou la musique folkloriques ; mais en évoquant la distillation d'eau-de-vie (« pálinka ») ou la production de vin, nous sommes bien d'accord que celles-ci font partie intégrante de l'image authentique du pays. Prenons un par un les éléments qui constituent l'univers complexe du folklore hongrois! 

Les gardiens de l'art folklorique des communautés : les musées de la vie locale

La principale « mission » des musées de la vie locale consiste à conserver et à présenter la culture de nos ancêtres et l'art folklorique des communautés locales ; le public peut ainsi découvrir les chefs-d'œuvre de l'architecture populaire ainsi que l'aménagement intérieur des logements conformément aux traditions de l'époque et la vie quotidienne de la couche sociale en question. En visitant les différents musées de la vie locale, nous participons à un véritable voyage dans le temps, à partir de l'époque suivant le Compromis austro-hongrois jusqu'aux années 1950.

Les bâtiments émanant du folklore populaire peuvent être également préservés en étant déplacés dans des musées ethnographiques de plein air, où il sera possible de découvrir les habitudes et le mode de vie de la population paysanne. 

Plongeons dans l'univers de l'architecture populaire traditionnelle : les musées de plein air hongrois (skanzen)

Les musées de plein air et les musées-villages ont été créés avec l'objectif de présenter les formes de l'architecturale populaire, à l'aide de bâtiments, d'instruments ou d'aménagements relevant de notions conceptuelles ethnographiques originales. Vous avez le choix parmi de nombreux musées de plein air en Hongrie, si vous souhaitez connaître, de plus près, le monde du folklore.  

  • Musée ethnographique de plein air de Szentendre: 

C'est la plus grande collection en plein air de la Hongrie, souvent appelée simplement le « Skanzen de Szentendre ». Vous pouvez y découvrir l'architecture populaire des différentes régions de la Hongrie, la vie quotidienne et la décoration intérieure des maisons des différentes couches sociales des villages et bourgs.  

  • Musée-village de Göcsej: 

Ce fut le premier musée de plein air en Hongrie, ayant ouvert ses portes en 1968, à Zalaegerszeg. Vous pouvez y admirer les merveilleuses constructions de l'architecture populaire de Göcsej, d'un village du 19e siècle : maisons paysannes, église, atelier du forgeron, moulin et bâtiments d'exploitation vous attendent. 

  • Collection de monuments populaires:

Ce musée-village se situe à Szalafő, à 8 km du centre de la région d'Őrség. Vous pouvez visiter les huit musées-villages fascinants, répartis dans le paysage, nommés « szer », dont chacun a préservé les traces de l'ancien mode de vie authentique. 

  • Parc historique national d'Ópusztaszer: 

Dans le musée d'Ópusztaszer, vous pouvez admirer - entre autres - le célèbre tableau panoramique, de format monumental, réalisé par Árpád Feszty, mesurant 120 m de large et 15 m de haut, représentant quelques scènes imaginées de la conquête magyar. 

  • Musée-village de Hollókő: 

Découvrez la vie d'une famille composée de trois personnes, ayant vécu au tournant des 19 et 20e siècles. Jetez un coup d'œil aux meubles, ustensiles et outils de l'époque pour vous faire une petite idée de la vie quotidienne des Palóc.  

  • Musée ethnographique de plein air de Szenna: 

L'objectif de cette collection est de préserver les plus beaux souvenirs des constructions en bois de la région de Somogy - c'est le seul musée ethnographique du pays qui a été conçu dans un village encore habité. 

  • Village-musée de Sóstó: 

Le plus grand musée ethnographique de plein air régional en Hongrie vous invite à la découverte des multiples facettes de l'architecture et de la décoration d'intérieure populaire de la région de Nyírség, rassemblées en un seul endroit.  

  • Village-musée de Vas: 

Les maisons villageoises présentent l'architecture populaire de l'ensemble du territoire du département de Vas. Un large éventail de programmes et de foires sont organisés dans ce musée de Szombathely et il est vivement recommandé de le visiter lorsqu'un événement intéressant y est organisé, en plus de la vue du folklore. 

  • Musée ethnographique de plein air de Tihany: 

Les vestiges de l'architecture populaire encore dressés en leur lieu de construction abritent des expositions. Jetez un coup d'œil à l'intérieur de la maison de la guilde des pêcheurs, de la maison de la poterie ou d'une maison paysanne. 

Patrimoine culturel immatériel hongrois reconnu également par l'UNESCO

Si nous souhaitons évoquer un véritable patrimoine hongrois, il est certain que l'art populaire des Matyó vous vient également à l'esprit. L'une des caractéristiques de cet art populaire est l'ensemble des motifs floraux que l'on retrouve dans la broderie au point plat, dont les origines remontent à la fin du 19e siècle et qui est souvent utilisé sur des textiles de décoration et d'usage commun. Certains motifs, comme par exemple les fameuses « roses matyó », ont également un rôle majeur dans d'autres activités artisanales. Au fil des années, cet art populaire et les costumes traditionnels ont acquis une réputation mondiale et ont été inscrits sur la liste représentative du « patrimoine culturel immatériel de l'humanité » du Comité intergouvernemental du patrimoine culturel immatériel.  

L'art populaire des Matyó n'est pas le seul « hungarikum » reconnu par l'UNESCO : la fauconnerie figure également sur la liste de prestige de l'organisation ; nous pouvons y retrouver aussi le Carnaval masqué des Busó de Mohács, marquant la fin de l'hiver et célébrer à l'arrivée du printemps, considéré également comme une fête de la fertilité. Le procédé de « teinture en bleu de réserve » a également été inscrit sur la liste et fut la technique de teinture déterminante pour colorer les costumes traditionnels et les tissus d'ameublement.

Les valeurs nationales de la Collection des valeurs hongroises

Notre pays peut se vanter de posséder plusieurs « hungarikum » inscrits sur la liste nationale du patrimoine culturel de la Collection nationale des valeurs. Voici la liste non exhaustive de ces valeurs:

 

la tradition vivante de la broderie de Halas, la confection de cette broderie incroyablement fine nécessite un travail minutieux, réalisé à la main. 

 

la « bastonnade des poules » (tikverőzés) de Moha, dont le nom provient de la bastonnade des poules que les jeunes garçons effectuaient lors du ramassage des œufs (il s'agit uniquement d'un geste symbolique, les garçons donnent un coup de bâton sur le derrière des poules pour favoriser la fécondité); 

 

la tradition de la gaufre nommée « molnárkalács » de Borsodnádasd, ce gâteau traditionnel est confectionné dans un moule rond, s'ouvrant en cisaille 

 

ou bien la méthode d'archerie équestre de Kassai, d'une réputation mondiale, combinant le sport et le loisir tout en préservant les traditions ancestrales, selon lesquelles l'archer doit être capable de faire un maximum de tirs précis, tout en étant assis sur un cheval au galop. 

#wowhungary

Partagez vos photos en utilisant #wowhungary

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS