Magyar Magyar

Réveillon du Nouvel An : à faire/à ne pas faire

Il y a tellement de superstitions associées au dernier jour de l’année que si vous les respectiez toutes, vous ne pourriez pratiquement rien faire pendant 24 heures. Nous en avons rassemblé quelques-unes, alors si le cœur vous en dit, faites votre choix et adoptez celle qui vous plaît le plus.

Vous vous êtes sans doute déjà demandé pourquoi les pétards ou les feux d'artifice sont tirés le soir du Réveillon. Nos ancêtres pensaient que les bruits forts et les lumières vives éloignaient les mauvais esprits et la malchance. La version moderne de cette croyance avec des pétards et des feux d'artifice est le cauchemar des propriétaires de chiens. Autrefois, le 31 décembre à minuit, les familles ouvraient toutes les portes en faisant du bruit pour laisser sortir l'année écoulée, sinon la nouvelle année ne pouvait pas entrer dans la maison. 

Comment composer le menu du Nouvel An ?

Les repas du dernier jour de l'année sont associés à de nombreuses croyances. Il est communément admis qu'il ne faut manger que du cochon, parce que cet animal, avec son nez, est capable de retrouver la chance enfouie sous terre, tandis que la volaille la fait disparaître en grattant la terre vers l'arrière. Le plat principal doit donc être un rôti de porc à coup sûr ! Pour les autres plats, il est bon d'inclure des lentilles, du riz et du millet, car toutes ces « petites choses » vous rapporteront beaucoup d'argent au cours de la nouvelle année. Il est également conseillé de cacher une pièce de monnaie sous la nappe lors du dîner du réveillon. Cela permet d'assurer la sécurité financière pour l'année à venir. Pour le dessert, vous pouvez choisir un strudel. En effet, en étalant la pâte, vous prolongerez votre vie et votre bonheur. Bien entendu, il est préférable de garnir ce strudel de graines de pavot. Dans de nombreuses familles, le réveillon du Nouvel An est marqué par la préparation de pogatchas de chance : des petits gâteaux individuels dont un comprend une pièce de monnaie cachée dans la pâte. La superstition veut que celui ou celle qui la trouve ait une excellente année. Mais il est important que tous les pogatchas soient consommés avant minuit, sinon la prophétie s'inversera.

Évitez la poubelle et les disputes

Bonne nouvelle pour les ménagères : le 31 décembre ou le 1er janvier, il n'est pas recommandé de faire la lessive, sinon la chance disparaît dans l'évacuation des eaux ! La chance part également avec les déchets jetés, il est donc conseillé de vider la poubelle le 30 décembre, puis le 2 janvier. Si vous avez le temps, n'oubliez pas de remplir vos boîtes de farine, de sucre et de café, car si elles sont pleines le 31 décembre, elles le resteront toute l’année. Dans la même logique, il est conseillé d'avoir un portefeuille plein, ou plus exactement un compte en banque bien rempli. Il est presque évident que le dernier et le premier jour de l'année, il est déconseillé de se disputer, sinon le calme ne régnera pas pendant toute l'année. Si vous écoutez nos ancêtres, vous vous coucherez avant minuit. Ils croyaient en effet que les rêves du dernier jour de l'année annonçaient l'avenir – à condition de s'en souvenir en se réveillant, bien sûr. En définitive, mieux vaut commencer l'année 2024 dans la joie, avec une table bien garnie, en compagnie de sa famille et de ses amis. La superstition ne dirait pas le contraire. 

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS