Magyar Magyar

À la découverte de la riche tradition hussarde hongroise

Budapest - Spice of europe
BudapestEnvirons de Budapest

Cavaliers pleins d'élégance dont l'histoire remonte à plus de 600 ans, les hussards font partie des symboles de la Hongrie. Bravoure, élégance, ferveur et courage. Les qualités des hussards leur ont ouvert les portes des armées du monde entier. La Hongrie célèbre toujours leur histoire, leur culture et leurs actions héroïques lors de cérémonies nationales et d'événements équestres. 

Au XIVe siècle, l'homme politique et militaire hongrois János Hunyadi a mis sur pied les premières unités montées du pays en s'inspirant des troupes de l'Empire ottoman. Les régiments hussards se sont multipliés sous le règne de son fils, Matthias Corvinus, qui les a transformés en grandes formations destinées à rejoindre la célèbre Armée noire de Hongrie.

 

Les hussards ont joué un rôle majeur dans les sombres années de la guerre de Trente Ans qui s'est déroulée en Europe centrale entre 1618 et 1648. Au cours du XVIIIe siècle, l'officier de cavalerie hongrois Michael Kovats de Fabriczy a participé à l'entraînement de régiments hussards pour l'armée américaine, dont George Washington était le commandant en chef.

 

À l'époque, les hussards hongrois étaient déjà renommés dans le monde entier pour leur dextérité dans le maniement des armes. Ces cavaliers bien particuliers assistaient les empereurs de la Maison de Habsbourg dans leur lutte contre les Ottomans sur les champs de bataille européens. Après avoir abandonné boucliers et armures, ces membres de la cavalerie légère sont devenus l'illustration parfaite de la manière dont la technique et le courage permettent de vaincre les troupes les plus puissantes.

 

Des régiments hussards ont été créés en France, en Pologne, au Royaume-Uni et en Amérique du Sud, où ils n'interviennent aujourd'hui principalement que lors de cérémonies. Leurs uniformes militaires colorés sont inspirés de l'uniforme historique hongrois : galons dorés, couvre-chef richement décoré et bottes montantes.

La Hongrie veille activement à la préservation de sa culture hussarde et propose de multiples moyens de découvrir cette riche tradition. La Fédération de l'héritage militaire et hussard hongrois joue un rôle important dans les événements organisés par l'État, les commémorations et les hommages funéraires. Le régiment équestre national assure un service de représentation lors des cérémonies nationales.

Le 15 mars, à l'occasion de la commémoration de la révolution hongroise contre l'Empire d'Autriche, le Musée d'histoire militaire de Budapest (Hadtörténeti Múzeum) met à l'honneur la tradition hussarde par le biais d'expositions, de démonstrations de combat à l'épée et de divers ateliers.

 

Chaque année, en septembre, le concours équestre national (Nemzeti Vágta) réunit de jeunes cavaliers hongrois aux riches uniformes qui s'affrontent pour la gloire nationale dans une course haletante sur la Place des Héros (Hősök tere), transformée le temps d'un week-end en une magnifique piste.

 

Les traditions hussardes hongroises ne se limitent pas à Budapest. À Sárvár, dans l'ouest du pays, le Musée des hussards présente l'évolution des armes et uniformes de ces membres de la cavalerie légère.

 

Alors que le pays travaille à la rénovation de ses pistes de course pour célébrer sa culture équestre, deux grandes attractions ont vu le jour en dehors de la capitale hongroise. À Pákozd, près de Székesfehérvár, une immense statue a ainsi été érigée en l'honneur de la tradition hussarde. À Kiskunhalas, près de Szeged, des hussards ont participé à la cérémonie de réouverture du musée Hirling József Lovaspark.

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS