Loading...
Magyar Magyar

La maison commémorative Bori Kisjankó

Région d’Eger

Les Hongrois sont connus dans le monde entier pour leur paprika rouge, leur goulache et la « mer hongroise », le lac Balaton, mais il ne faut pas oublier non plus leur art folklorique aux mille couleurs, dont la culture de la broderie matyó est un bel exemple. Le pays de la broderie et des costumes folkloriques matyós de renommée mondiale est Mezőkövesd, une petite ville située dans le nord de la Hongrie, non loin d’Eger et de Szilvásvárad, connue ...

Afficher plus

Direction le Pays matyó !

La région a été nommée « Pays matyó » ou « Matyóföld » d’après les Matyós, un groupe ethnique hongrois constituant ses habitants : leur patrimoine vieux de 200 ans, y compris la broderie, les costumes et les traditions, a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel intellectuel de l’UNESCO en 2012, et en 2013, ce patrimoine a également été inclus dans la Collection des Hungaricums. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les habitants soient très fiers de leurs trésors encore aujourd’hui et qu’ils aient hâte de les présenter aux visiteurs !

Dans le quartier de Hadas, en plus des maisons typiques des Matyós, vous pouvez également observer de plus près les beaux motifs colorés des broderies matyós et parmi eux, le plus important : la pivoine ou la rose matyó. Initialement, ces broderies n’apparaissaient que sur des draps et des couvertures décoratifs, plus tard, elles ont été utilisées également sur des costumes pour femmes et pour hommes, ainsi que sur des nappes. Les motifs ont également été peints sur des caisses, des assiettes et des couverts, dont un exemplaire respectif peut être admiré au Musée Matyó.

La maison commémorative Bori Kisjankó, commémorant la plus célèbre des Matyós

La figure la plus importante de l’art folklorique matyó est Bori Kis Jankó, dont vous pourrez visiter l’ancienne maison, située dans le plus beau quartier de la ville, le centre-ville Hadas susmentionné. Grâce à ses rues sinueuses, à ses maisons paysannes aux murs blanchis à la chaux et au toit de chaume, ce quartier enchante le visiteur qui aura le sentiment de revenir 150-200 ans parmi les décors du mode de vie d’un ancien bourg hongrois. Construite vers 1850, la maison de Tante Bori, dessinatrice de motifs et brodeuse lauréate du titre de Maître de l’Art folklorique, s’y trouve également, et conserve fidèlement encore aujourd’hui les caractéristiques de l’architecture folklorique de Mezőkövesd.

En entrant, vous vous retrouverez directement dans le « pitar », c’est-à-dire dans une sorte de minuscule hall d’entrée de la cuisine. Dans la cuisine séculaire, vous pourrez découvrir le « banc » du four, ainsi qu’une cheminée occupant la moitié de la pièce. Le bâtiment d’une pièce dispose également d’un garde-manger. Dans la maison commémorative, en plus des dessins exceptionnels de Bori Kis Jankó, vous pouvez suivre l’évolution de l’art populaire matyó : au fil du temps, la peinture des lits et des coffres est devenue de plus en plus dense ; après les années 1880, cette décoration florale riche et colorée recouvrait presque entièrement le mobilier.

Les murs sont décorés d’une multitude d’images représentant des saints, appelées « tableaux cuivrés » en raison de leurs bords créés à l’aide du papier doré, et de « cymbales de roses ». À proximité de la maison commémorative Bori Kisjankó, vous pourrez trouver plusieurs ateliers artisanaux, tels que l’Atelir de pain d’épice, l’Atelier de peinture de meubles ou l’Atelier de broderie, ou encore l’Atelier de tissage, l’Atelier de poterie, la Maison commémorative Margit Gari, l’Atelier de musique et l’Atelier d’émaillerie.

Si vous souhaitez vous imprégner davantage du monde des Matyós, cela vaut la peine de prendre rendez-vous à l’avance auprès des habitants qui vous révèleront quelques secrets et astuces des métiers artisanaux. Pour couronner votre voyage artistique, offrez-vous une merveilleuse détente de bien-être : rendez-vous aux Spa et Thermes Zsóry !

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS