Magyar Magyar

Le château Brunszvik - Le musée Beethoven

Le château BrunszvikMartonvásárEnvirons de Budapest

Que fait un château de style néo-gothique à Martonvásár et quel est le lien entre la ville et Beethoven ? Vous pouvez découvrir la réponse à ces questions en visitant le magnifique château Brunszvik qui vous attend avec le musée Beethoven aménagé entre ses murs, ainsi qu’avec son fabuleux jardin anglais.

La construction du château aux murs blancs comme la neige a commencé en 1785. Pourtant, ce n’est qu’au début des années 1800 que le terrain a été acheté par la célèbre famille Brunszvik, dont les membres ont ensuite façonné le bâtiment présentant à l’origine des éléments de style baroque, pendant des décennies. À la fin du 19e siècle, le château a été racheté par le maître brasseur Antal Dreher. Plus tard, pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été transformé en hôpital militaire. Actuellement, le château et le domaine appartiennent à l’Académie hongroise des sciences. L’un des plus beaux éléments du château est le jardin anglais de 70 hectares, où des arbres exceptionnels, tels que des amandiers nains, des cèdres et des cyprès des marais ont été plantés par son concepteur, Franz Brunszvik. L’architecte paysagiste du jardin anglais n’était autre que Heinrich Nebbien qui a conçu le Bois de la Ville de Budapest. La curiosité du parc est le ruisseau Saint-Ladislas traversant son territoire, dont le volume d’eau a été augmenté et qu’une île s’était ainsi créée au milieu du lac résultant du barrage. Sur l’île, une petite scène en plein air a été construite où des concerts sont régulièrement organisés.

Et quel est le lien de tout cela avec Beethoven ?

Selon les documents écrits, Beethoven s'est rendu trois fois à Martonvásár pour donner des cours de piano aux filles Brunszvik âgées d’une vingtaine d’années. Beethoven, bien qu’il n’ait pas aimé enseigner parce qu’il considérait que l’enseignement était pour ceux qui n’étaient pas capables de composer, a fait une exception pour Thérèse et Joséphine Brunszvik. Grâce à l’enseignement, une relation amicale s’est formée entre lui et la famille : le frère des filles, Ferenc, est devenu un mécène important du compositeur. Beethoven lui a dédicacé l’Appassionata, qu’il a par ailleurs terminé dans le parc du château de Martonvásár, selon la légende, sur l’île, sous un grand peuplier. L’exposition Beethoven aménagée au château rend hommage à cette relation particulière, où vous pouvez voir, entre autres, le piano du compositeur et ses lettres rédigées à Joséphine. Vous pouvez également admirer une relique particulière : le médaillon contenant les cheveux de Beethoven y est exposé au public.

Une promenade à l’ombre des arbres centenaires

Si vous avez appris l’histoire de la famille Brunszvik et de Beethoven, et que vous avez admiré le bâtiment à l’intérieur comme à l’extérieur, dirigez-vous vers le parc. À l’ombre d’imposants arbres, un agréable sentier longe le lac. Traversez le pont en bois et cherchez le joyau de l’île, l’arbre commémoratif Beethoven. Le silence paisible du parc se prête à la détente, si vous avez de la chance, vous pourrez voir des canards, des tortues des marais ou encore des loutres nager paisiblement dans le lac.

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS