Magyar Magyar

Le quartier du château de Buda brille à nouveau dans sa splendeur d'antan

Chateau de BudaBudapestEnvirons de Budapest

Le quartier du château de Buda est non seulement l’une des principales attractions touristiques de Budapest, mais également un lieu symbolique de l’État hongrois. Le Programme National Hauszmann vise à rendre à ce site emblématique sa gloire d'antan bien méritée. Il est vivement conseillé de faire une longue promenade à travers les bâtiments rénovés et de visiter la salle de Saint-Étienne étincelante telle un véritable joyau.

L’histoire du quartier du château de Buda couvrant 750 ans traverse des époques remarquables au cours desquelles constructions et destructions se sont succédées. À cet endroit, des résidences de souverains et des bâtiments publics sont sortis de terre et ont ensuite subi de graves dommages au cours d'une succession de batailles, de sièges et de dictatures. Le Programme National Hauszmann, en cours depuis 2014, vise à rétablir l’ancienne splendeur du quartier du château de Buda qui le caractérisait à l'apogée de la prospérité du quartier, au tournant des 19e et 20e siècles. Le programme doit son nom à Alajos Hauszmann, éminent architecte hongrois, qui a supervisé les travaux de reconstruction du quartier du château de Buda à l’époque, faisant ainsi référence à l’époque glorieuse des palais du château de Buda.

 

Avant la Seconde Guerre mondiale, le quartier du château de Buda était le lieu de résidence du chef de l’État et abritait également de nombreux ministères. Les magnifiques édifices ont toutefois subi de graves dommages lors des attaques perpétrées durant la guerre mondiale. Dans les années 1960 et 1970, plusieurs bâtiments ont été tout simplement démolis ou reconstruits, détruisant ainsi l’aspect architectural du quartier du château, qui était encore plus au moins homogène jusqu'à cette époque. 

Du bazar Várkert jusqu’à la Garde Royale

La reconstruction du bazar Várkert (Várkert Bazár), effectuée entre 2011 et 2014, fut la première étape de la renaissance du quartier du château. De nos jours, dans les magnifiques jardins, vous pouvez être les témoins de la coexistence harmonieuse du passé et du présent, de la beauté architecturale et des programmes culturels, et tout en vous promenant à travers les jardins de style Néo-Renaissance et les espaces d’exposition, vous rejoindrez le sommet de la colline où se trouve le quartier du château, qui vous réserve également au moins autant de beautés. 

 

En passant à côté du terminus du Funiculaire de château de Buda, vous arriverez au Palais Sándor qui, bien que construit comme un palais privé à l'époque, a servi de résidence au Premier ministre hongrois en fonction, à partir de 1867. De nos jours, c’est la résidence du Président de la République. L’ancien cloître des Carmélites attenant a été longtemps connu sous le nom de Théâtre du Château (Várszínház) et aujourd'hui, il abrite le siège du Cabinet central du Premier Ministre. Outre les deux bâtiments gouvernementaux, il est également intéressant de prendre le temps de visiter les anciennes Écuries et la Garde Royale, où vous pourrez contempler non seulement des merveilles architecturales, mais aussi reprendre des forces en dégustant de délicieux mets et boissons. 

 

Les environs immédiats des Écuries ont également été rénovés ces dernières années : un ascenseur a été mis en service depuis Palota út jusqu’à la Cour Csikós pour ceux qui ont des difficultés pour rejoindre le quartier du château. L'un des plus beaux escaliers historiques du pays, l'escalier Stöckl, vous conduit jusqu'à la cour Hunyadi, il vaut vraiment la peine d'être emprunté.

Le joyau du Palais royal de Buda

Si vous visitez le quartier du château, ne manquez surtout pas le joyau du Palais royal de Buda, la salle de Saint-Étienne, rénovée et inaugurée le 20 août 2021 qui, dans son état original, était considérée comme un chef-d’œuvre des arts appliqués hongrois au tournant du siècle. La salle a été réalisée d’après les plans d’Alajos Hauszmann et remporta un prix en 1900, à l’occasion de l’Exposition universelle de Paris. Les artistes les plus reconnus de l’époque y ont également apporté leur contribution. Deux expositions sont liées à la salle de Saint-Étienne reconstruite : la première présente la création et la renaissance de la salle, tandis que la seconde présente les avertissements du roi Saint-Étienne à travers une installation spéciale. Outre le somptueux mobilier de cette salle - par exemple une cheminée Zsolnay -, vous pouvez également admirer le buste de Saint-Étienne, des tableaux en pyrogranite représentant des rois de la Maison arpadienne et des saints ainsi qu'une réplique fidèle de la Sainte Couronne.

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS