Magyar Magyar

Les nouvelles merveilles du Városliget (Bois de Ville)

Le Musée d'EthnographieBudapestEnvirons de Budapest

Deux édifices exceptionnels au service des traditions et de la vulgarisation des connaissances : les nouvelles curiosités du parc du Városliget, notamment la Maison de la musique hongroise et le Musée d'Ethnographie méritent d’être visités, même si vous ne faites qu’une petite promenade dans le parc, mais c'est encore mieux, si vous arrivez à consacrer du temps pour découvrir les différentes expositions et les divers événements qui y sont organisés.

La musique est le langage universel pour exprimer nos sentiments et elle est présente à chaque instant de notre vie. De la même façon que nos traditions offrent également un cadre historique à notre quotidien. Les nouvelles attractions du parc du Városliget, notamment la Maison de la musique hongroise et le Musée d'Ethnographie, qui sont déjà impressionnantes vus de l’extérieur, mettent en lumière ces valeurs universelles avec leurs expositions et leurs différents événements. L’ingéniosité des deux édifices est frappante au premier regard, car les deux bâtiments s'écartent par leur apparence de ce que nous connaissons de l’architecture en général. De plus, le résultat final allie parfaitement la forme et la fonction, c’est-à-dire l’institution culturel et le lieu de rencontre.

Des sons transformés en édifice

Le concept architectural organique de la Maison de la musique hongroise, se dressant à proximité du lac du parc du Városliget, entre le Château de Vajdahunyad et le bâtiment de la Patinoire, dissout les frontières entre la nature et l’édifice. Sous la structure spéciale du toit, à côté des immenses murs de verre et même à l’intérieur du bâtiment, le visiteur a l'impression de se promener encore dans la nature. La fusion entre le bâtiment et la nature est également symbolisée par les éléments ornementaux du plafond suspendu, qui ont la forme de feuilles végétales. L'architecte vedette d’origine japonaise, Sou Fujimoto, responsable de la conception de l’édifice a réalisé les plans du toit flottant exceptionnel, en s’inspirant de l’image des ondes sonores. Près de 100 puits de lumière permettent à la lumière naturelle de pénétrer dans les espaces intérieurs. Il n’est pas étonnant qu’en 2019, l’édifice ait déjà remporté, sur la base de ses plans, le prix International Property Awards à Londres, décerné au meilleur bâtiment public au monde. En 2020, l’édifice a remporté le Music Cities Awards, le grand prix du meilleur développement immobilier au monde sur le thème de la musique.

 

La structure intérieure du bâtiment mérite également d’être mentionnée. Le niveau inférieur accueille une exposition présentant le langage de la musique et les richesses de la musique folklorique hongroise, ainsi qu'un dôme sonore (hangdóm) permettant d'expérimenter les sons du quotidien. Les espaces au niveau du parc sont dédiés aux arts du spectacle, aux salles de concert et à une scène en plein air, tandis que le niveau supérieur accueille la bibliothèque et tout ce qui est en rapport avec l’enseignement. Vous pouvez terminer votre exploration dans l’aire de jeux musicale située à proximité de l’édifice où petits et grands peuvent apprécier les sons créés à l’aide d'un plancher musical, d'une pipe à vent, de congas et d’autres instruments de musique.

Sur les traces des traditions

Vous pouvez également découvrir la symbiose harmonique de la nature et du monde créé par l’homme dans le nouveau bâtiment du Musée d'Ethnographie. L’imposante structure, impressionnante même de loin, et construite à l'emplacement de l’ancienne place des défilés - œuvre de NAPUR Architect dirigé par Marcel Ferencz - est divisée en deux ailes, chacune s'arquant dans des directions opposées. 60 % de l’espace d’exposition se situent sous le niveau du sol et un parc ainsi qu'un jardin de toit occupant une surface totale de 7 300 mètres carrés ont été aménagés sur la partie supérieure des deux ailes du bâtiment. Le jardin de toit incurvé sert à la fois de lieu de rencontre et d'espace communautaire, et si vous grimpez aux points les plus élevés, vous pourrez profiter d'une vue magnifique sur le parc du Városliget. À la jonction des deux ailes de l'édifice se dresse le mémorial de la révolution de 1956. La grille métallique recouvrant les bâtiments est décorée de motifs collectés par les musées d'ethnographie du monde entier.

 

Les expositions permanentes et temporaires du musée racontent l'histoire des collections du musée depuis un siècle et demi. Il n'est même pas nécessaire d'acheter un billet pour accéder à l'Espace dédié à la céramique (Kerámiatér) : la collection s'étend sur une longueur de quarante mètres dans les deux directions et présente un large éventail d'objets réalisés en céramique aux fonctions très diverses. Les espaces d’exposition ouverts au public et dont l'accès est payant permettent de découvrir les reliques de l’histoire hongroise et les objets ethnographiques collectés dans différentes régions du monde entier : la couronne de plumes amazonienne ou le sabre de samouraï japonais exposés juste à côté d’une porte typique de la région de Sárköz illustrent parfaitement la diversité de la collection du musée et la nature exigeante du travail scientifique qui s'y rapporte. Si vous avez besoin de faire une petite pause après avoir fait autant de découvertes, vous pouvez reprendre des forces dans le restaurant, le buffet ou le café. 

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS