Magyar Magyar

Une tradition importante, associant le travail à la fête : les vendanges

Des rangées de vignes abondant en grappes, des blagues interceptées par-ci, par-là, le goût du moût fraîchement pressé, un dîner proposé après le travail en compagnie des vendangeurs – les vendanges offrent des expériences inoubliables, que ce soit en famille ou avec des amis. 

De nos jours, il s’agit plutôt des vendanges bien « visibles » également pour le grand public qui proposent des programmes gastronomiques et culturels de qualité. Toutefois, comme la viticulture est présente dans le bassin des Carpathes depuis des siècles, les vendanges restent une tradition vivante, une fête pour les Hongrois. Autrefois, dans la région de la Grande Plaine, les vendanges commençaient au jour de la Saint-Michel (le 29 septembre), tandis que dans la région de la Transdanubie, elles ne commençaient qu’au jour de la Sainte-Thérèse (le 15 octobre). Dans certaines communes, le début des vendanges était signalé par des sonneries de cloches et des tirs de canons. 

Magistrats et soldats : tous en congé

Aux 16 et 17e siècles, même les soldats qui servaient loin de leur domicile étaient autorisés à rentrer chez eux ; les juridictions se mettaient en congé et les membres de famille, amis et connaissances vivant loin se sont rendus également dans les régions viticoles – d’une part, pour aider, d’autre part, une fois le travail accompli, pour célébrer la récolte. L’événement plus élégant du bal des vendanges n’est apparu que plus tard, aux 18 et 19e siècles, lorsque les travaux étaient clôturés par un dîner et une soirée dansante. Dans certaines villes, des personnes superstitieuses disaient que les filles qui ne participaient pas au bal des vendanges ne se marieraient jamais. 

La fête la plus ludique

Selon la tradition, les femmes cueillaient des raisins en chantant dès l’aube, les hommes ont transporté les grappes dans des hottes, puis, ce fut la transformation du fruit : broyage, macération, foulage, pressurage, tournage. Entre-temps, dans les villages, la plupart des femmes s’occupaient déjà du dîner : outre les incontournables « pogatchas », elles préparaient les plats typiques des vendanges (consommé, goulasch de bœuf ou ragoût de mouton, choucroute, bugnes) et pressait le moût frais. 

 

À la fin de la journée, un chant signalait que toutes les grappes avaient été cueillies et que la charrette pouvait venir pour transporter les vendangeurs dans le village. Ensuite, le vigneron local, le propriétaire étaient félicité (dans certaines communes, une couronne de grappes ornée de ruban lui était préparée), puis, à la tombée de la nuit, le bal commençait avec de nombreux jeux. Par exemple, des grappes de raisin étaient accrochées sur le lieu de la compétition ludique, et certains hommes jouaient le rôle du garde-champêtre, tandis que les autres se glissaient dans la peau des voleurs. Un tribunal composé de farceurs décidait sur le sort des perdants et ceux-ci devaient accomplir des punitions drôles pour le plus grand plaisir des spectateurs. Dans certaines communes, un défilé était également organisé : le roi du vin a participé au défilé du soir, il était le responsable de la fête, tout comme une figure masculine vêtue de rouge, qui évoquait Bacchus, le dieu romain du vin et des fêtes.

Prêt pour une excursion lors des vendanges ?

Tokaj-Hegyalja, la seule région viticole en Hongrie inscrit au patrimoine mondial est un lieu si important pour le peuple hongrois, que dans l’Hymne hongrois, Ferenc Kölcsey fait éloge du raisin qui y est cultivé et sert de base pour le breuvage divin ce qu’est le vin de Tokaj. Dans la région de Tokaj-Hegyalja, de nombreuses légendes parlent des fées qui y vivent et qui sont à l’origine du goût caractéristique du vin de Tokaj.

 

Des vins délicieux, des caves connues, des histoires intéressantes des vignerons, de superbes randonnées et des restaurants avec un panorama à couper le souffle méritent de se lancer dans l’aventure lors de la période des vendanges pour découvrir les différentes régions viticoles de la Hongrie. 

FAITES LE TOUR COMME LES HONGROIS